La campagne agricole 2018/2019 démarre avec de bonnes perspectives dans le secteur et avec de nettes augmentations de la quantité de poivron et de courgette par rapport à la saison précédente.

Bien que le début de la saison soit de plus en plus avancé dans certaines zones de la région, dans certains cas à partir de la mi-août afin de répondre à la demande du marché européen, septembre est le mois qui marque le début de l’entrée en production de manière généralisée. Cette saison, comme l’a fait la tendance en réponse à la demande du marché, a un objectif clair dans le processus de production :  » zéro déchet  » dans les cultures de l’ouest d’Almeria.

Figure 1 : Surface des légumes biologiques à Almeria pendant les campagnes 2016 – 2017. Source : CAPTEUR. Élaboration : Hortoinfo

Les principaux clients d’Europe du Nord sont de plus en plus exigeants, non seulement sur la qualité des produits, mais aussi sur les contrôles auxquels ils soumettent les entreprises productrices dans la recherche de produits sans aucune trace de produits phytosanitaires. Ce fait oblige à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires et la gamme des matières actives à utiliser dans les différentes cultures. Ainsi, il est facile de comprendre l’augmentation importante de la surface destinée à l’agriculture écologique et le besoin naissant de produits qui permettent un développement correct de la culture sans que cela signifie une diminution de la productivité et de la qualité de la récolte.

Les principaux clients d’Europe du Nord sont de plus en plus exigeants, non seulement sur la qualité des produits, mais aussi sur les contrôles auxquels ils soumettent les entreprises productrices dans la recherche de produits sans aucune trace de produits phytosanitaires. Ce fait oblige à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires et la gamme des matières actives à utiliser dans les différentes cultures. Ainsi, il est facile de comprendre l’augmentation importante de la surface destinée à l’agriculture écologique et le besoin naissant de produits qui permettent un développement correct de la culture sans que cela signifie une diminution de la productivité et de la qualité de la récolte.

Cultifort est conscient de cette tendance, et nous travaillons depuis des années avec le Grupo Tecniagro, distributeur de nos produits à Almeria, dans le but de satisfaire les besoins de nos clients et d’apporter des solutions efficaces au défi de l’adaptation à des réglementations ou tendances de plus en plus restrictives.

 

Les biostimulants tels que le BVC 2021 et le nouveau Spiralis ECO long life intègrent un nouveau concept de « Biotechnologie défensive naturelle » et permettent un développement optimal de nos cultures en réduisant l’utilisation de produits phytosanitaires.

Comment ces produits fonctionnent-ils ?

BVC 2021 est une formulation liquide dans laquelle l’action combinée d’acides aminés, d’azote, de sucres réducteurs et d’algues marines favorise la synthèse des protéines et des hydrates de carbone et favorise le démarrage de l’activité physiologique de la plante, stimule la formation des feuilles et des fleurs, améliore la qualité des fruits et avance leur maturation. Il augmente également la résistance aux basses températures et aux conditions climatiques défavorables.

Nous recommandons des applications foliaires de 200cc/Hl en pré-floraison, à la chute des pétales et en cas de basses températures.

Figure 2 : BVC 2021 dans ses formats 5 litres et 1 litre.

SPIRALIS ECO Long Life est une solution fertilisante contenant du phosphore, du potassium et du zinc sous forme chélatée, ainsi qu’un complexe d’acides organiques et de peptides sélectionnés liés aux algues vertes et rouges, qui facilitent leur assimilation par la plante de manière systémique, tant ascendante que descendante, et renforcent l’effet bioprotecteur contre divers facteurs abiotiques.

Il favorise les précurseurs des défenses naturelles de la plante en induisant des changements structurels dans ses parois cellulaires qui accélèrent les processus de lignification, constituant de cette façon une barrière physique contre le stress abiotique. Ceci implique indirectement une moindre incidence de certaines maladies et virus.

Nous recommandons des applications tous les 15-20 jours, en cas de situations à risque, pour prévenir et surmonter les conditions de stress abiotique (pluie, excès d’humidité, sécheresse, températures défavorables, salinité, etc.)

 

Dosage :

– Foliaire : 300 cc/hl (3 l/ha))

– Racine : 5l/ha

Figure 3 : SPIRALIS ECO Long Life dans ses formats 5 litres et 1 litre.

L’utilisation de ces produits, associée à un soutien technique approprié pour la gestion de nos plantations, nous permettra d’avoir des cultures saines et bien protégées dès les premiers stades de développement, et d’atteindre une maturité plus productive en évitant autant que possible l’utilisation de produits phytosanitaires.